Actualités

11/07/2024

Vernissage Sophie Dreyfus et Alexis Pichot

Le jeudi 25 juillet à partir de 18 heures au 2 Place Bellevue, Biarritz

668e87393e471f745ea283bf - Attribut alt par défaut.

Sophie Dreyfus

Il est intéressant de noter une inversion de la tradition dans la démarche artistique de Sophie Dreyfus, qui de la peinture abstraite se laisse glisser vers la peinture figurative, pour parcourir un chemin créatif unique et novateur.

Cette approche non conventionnelle apporte une perspective fraîche et originale à son travail, mais le fil rouge est maintenu, celui de sa fascination pour l’ombre et la lumière, ajoutant une dimension réaliste et émotionnelle à l'œuvre.
C'est une démarche artistique intrigante qui témoigne de sa créativité et de son audace dans l'exploration des formes et des styles artistiques.
Cette évolution de l’expression artistique met une fois encore en valeur la beauté de l’ombre, et donc, de la lumière.
Observons que ces paysages urbains bien que dépourvus de figures humaines n'en sont que plus habités, développant une atmosphère particulière et laissant libre cours à l'imaginaire du spectateur pour combler les espaces vides.
La présence humaine est implicite mais elle laisse une part de mystère et de silence et invite l’observateur à la contemplation. En effet son absence n'est pas seulement perçue par l'oeil mais aussi par l'ouïe qui écarte de ces paysages toute agitation, tout bruit, tout mouvement, si ce n'est peut-être celui du souffle chaud de la brise.
C'est une belle réflexion sur le processus de création artistique et d'interaction entre l’œuvre, l'artiste et le spectateur ouvrant une porte sur une autre réalité, celle du regard de l’autre.

L’œuvre prend une vie propre, se détache de son créateur, pour laisser celui qui la contemple se l'approprier à travers son propre regard, ses propres interprétations, et lui lui donner une nouvelle dimension.
C'est ainsi que l'œuvre devient une invitation au voyage pour celui qui la contemple lui permettant de divaguer dans son univers intérieur, au gré de ses émotions, de ses souvenirs et des rêves qu'elle évoque en lui.

C'est une jolie manière de transcender les frontières de l’art et de créer une connexion profonde entre l'œuvre l'artiste et le spectateur.

Alexis Pichot

En 2011, Alexis Pichot a pris la décision audacieuse de réorienter sa vie professionnelle vers sa passion, la photographie. Il a travaillé comme designer d'intérieur à Paris pendant plus de dix ans. Tout au long de cette période, il était très concentré sur l'utilisation de l'espace et a acquis une sensibilité qui a grandement influencé son approche du volume en photographie.

La nuit, la lumière et l'espace sont ses sources d'inspiration, d'expérimentation et de confrontation - mais surtout, d'accomplissement. La nuit, il utilise le mouvement physique, ainsi que la lumière, afin de voir au-delà de ce qui est visible, jusqu'à un endroit où l'obscurité n'a pas encore tout absorbé.

Il a accompli divers projets artistiques de grande envergure, souvent en partenariat avec des institutions privées et publiques. Notamment, son projet avec l'Hôtel National des Invalides lui a permis de mettre en lumière ce fragment d'histoire dans une grande exposition dans les fossés des Invalides. Il a également eu l'opportunité de travailler avec la RATP (transport public d'État), qui l’a fait entrer dans une gare de triage désaffectée où est entreposée toute leur collection de matériel roulant, couvrant 100 ans d'histoire. Les images créées ont été exposées lors des « Journées du Patrimoine » au sein de leur atelier-musée. Plus récemment, l'Opéra de Paris lui a commandé la création d'images et de vidéos pour la communication de la saison 20/21.

Les villes et leurs vestiges nocturnes sont pour lui des champs sacrés d'investigation, autant pour leurs lignes architecturales que pour les histoires auxquelles ils témoignent. Émanant d'une conscience et d'une sensibilité à la société moderne - en parallèle avec le fait qu'il vit en ville - la nature est devenue pour lui une source de régénération.

Sa passion pour la photographie d'architecture se manifeste aussi de jour, une façon de retourner à son premier amour, le design d'intérieur. Il photographie donc les projets de cabinets d'architectes, de designers d'intérieur, d'agences de rénovation, d'agences immobilières...

Titulaire du brevet français de pilote d'ULM, il réalise des prises de vue aériennes avec des drones.