Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, Barnes utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

L'explosion du marché immobilier au Pays Basque

Show light - Agence immobilière Biarritz - Maisons et appartements de luxe Pays Basque

Dans un marché très dynamique, l'immobilier au Pays Basque profite de taux d'intérêts toujours faibles, ainsi que d'une réelle attractivité de la la qualité de vie sur la Côte basque.

Le marché immobilier sur la Côte Basque est dans une période très favorable aux vendeurs. Barnes Côte Basque n’a jamais autant rentré de mandats, de par son équipe étoffée sur ces 2 bureaux de Biarritz et Saint Jean de Luz et des prix faisant miroiter des perspectives très intéressantes aux vendeurs. Diminuer son IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) est une motivation supplémentaire.

La Côte Basque a le vent en poupe, et cela profite autant aux vendeurs qu’aux acquéreurs qui découvrent autour de Biarritz et Saint Jean de Luz une qualité de vie rare et plus calme que dans les grandes capitales.

Signe d’un dynamisme réel, il est intéressant de noter que les délais de vente se raccourcissent sans cesse, ce qui de fait, créé une certaine rareté dans l’offre… avec comme conséquence une réelle augmentation des prix. Cela permet à des vendeurs de « sortir du bois », motivés par la vitalité du marché et la hausse des prix. L’intérêt de mettre en vente, qui répond à la fameuse « règle des 3D » (divorce, déménagement et décès) est amplifié par un effet d’aubaine, peu incitatif à retarder la mise en vente pour attendre des jours meilleurs… dans lesquels nous sommes. L’immobilier neuf, véritable révélateur du marché immobilier observe une augmentation de prix moyenne de 22% ces 12 derniers mois à Biarritz. Une augmentation trois fois supérieure à la moyenne française.

Parallèlement à cela les acquéreurs comprennent qu’il faut saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent, sans vouloir attendre le mouton à 5 pattes, ni espérer une négociation conséquente… Sous peine de voir l’objet de leur convoitise leur passer sous le nez. Toujours plus nombreux, la grande majorité des acquéreurs connaissent le marché et se décident généralement plus rapidement, anticipant une hausse des prix future. Portés par un marché immobilier tout aussi dynamique dans les grandes métropoles, de nombreux propriétaires ayant un projet d’acquisition sur la cote basque vendent leur résidence principale, (notamment à Paris ou en région parisienne) avec une forte plus-value, augmentant de fait leurs budgets conséquemment pour leurs projets d’acquisitions notamment sur la Côte Basque.

Les taux d’intérêts toujours historiquement au plus bas s’ajoutant à un regain de l’inflation permettent d’avoir des taux d’intérêts réels négatifs, rendant les montages de crédits particulièrement attractifs.

Des dispositifs fiscaux permettent de minorer l’impact de leur acquisition sur leur IFI, notamment en louant leur bien en LMP (loueur meublé professionnel), ou avec un emprunt in fine.

Tous ces éléments expliquent une nette augmentation du nombre de ventes de prestige en 2018 (+30% de ventes supérieures à 1ME), avec en prime un « plafond de verre » qui a été repoussé face à la hausse du marché de l’immobilier très haut de gamme, pour atteindre plusieurs ventes record à plus de 5ME.

Le G7 à venir à la fin du mois d’aout 2019 permettra d’apporter un éclairage mondial sur Biarritz et la Côte Basque, et devrait permettre de faire durer la tendance actuelle, et apporter à notre région une notoriété supplémentaire. (Si cela était encore nécessaire !)